ÉDITIONS YELLOW NOW

ÉDITIONS YELLOW NOW
 

ÉVÉNEMENTS

RÉTROSPECTIVE GUY GILLES /// CINÉMATHÈQUE FRANÇAISE

SIGNATURE ET PROJECTION / RENCONTRES DU 29

DES BOUQUINS SOUS LE SAPIN

Consulter la liste complète

 

WHITE DAYS /// LE REFUGE
978-2-87340-343-0

Émilia Stefani-Law
WHITE DAYS /// LE REFUGE


2014
140 pages
21 x 17 cm
2 volumes dans un coffret souple (48 et 72 pages)
23.00

« Une femme qui regarde, cherche un refuge en plissant les yeux. Retour par les nationales, la route est belle, plate et brumeuse.
Le cœur en friche. Le cœur en nage. Le cœur en dents de scie. Le cœur en robe de chambre. Le cœur en émoi. Le cœur endimanché. Le cœur en berne. Le cœur en grève. Le cœur en ligne de mire. Le cœur en rade. Le cœur en noir. […] 

[…] Le cœur en rose. Le cœur en coton. Le cœur en miettes. Le cœur en papillote. Le cœur en sueur. Le cœur en deux. Le cœur en peau de cochon.
J’ai reçu ce message ce matin : ‘L’Amérique me semble inatteignable...’ Il arrive que mes nuits soient comme des jours.
J’ai conquis l’Amérique un jour de grand soleil et de grand froid. »
Extraits du Refuge, Emilia S.-L.



Emilia Stefani-Law est née à Paris en 1979. Diplômée en photographie de l’école supérieure des arts visuels « Le 75 » (Bruxelles).
Parmi les lieux où son travail a été exposé récemment, seul ou dans un contexte collectif, citons notamment le Centre culturel de Marchin et le Centre wallon d’art contemporain La Châtaigneraie à Flémalle (2011 et 2013) ; l’Espace photographique Contretype (2011, et avec Olivier Cornil en 2012) et le Centre culturel Jacques Franck à Bruxelles (Littoral, été de la photographie, 2010); le Centre culturel flamand De Markten, ou encore Les Brasseurs à Liège (exposition Autour de Jacky Lecouturier, 2009) et la galerie Neï Liicht à Dudelange (Luxembourg, 2006).

« Des rideaux tirés, des toits luisants, un sous-bois, une épaule découverte, un lit défait, des lieux presque désolés d’être là. Rien de spectaculaire, des moments simples cadrés par fragments, en couleur et en carré; quelques phrases mesurées, empruntées on ne sait où, peut-être à des bulletins météorologiques ou à la sagesse des vieux, ou parfois à la lie d’une solitude. On parle en je avec pudeur, mais la photographe ne retourne guère son appareil vers elle-même : l’autobiographie passe par la projection hors de soi et par la contemplation – entre journal et fiction, entre éveil, rêverie et mélancolie. Images pauvres en détails mais saisies avec sensibilité, infiniment riches d’ambiances, de non-dits. Le Refuge (c’est ici, dans la tête) et White Days (l’Amérique, c’est là-bas), deux des séries les plus récentes d’Emilia Stefani-Law, témoignent du bel équilibre atteint par la photographe entre aplomb et fragilité. » (Em. d’A.)
 

Angles vifs est une série récente de livres de photographie, un coin saillant du Côté photo des éditions Yellow Now. Cette série regroupe des photographes de Belgique, au sens intensément vague et large du mot tant sur le plan géographique que linguistique, ou des artistes d’origine belge, ou travaillant essentiellement sur ce territoire.
Chaque ouvrage presente un travail photographique sous forme d'essai visuel (de manière précise et focalisée ou rétrospective et monographique, mais toujours cadré sur le plan esthétique et thématique), accompagné de courts textes critiques ou d'entretiens. Sous un format et une ligne de couverture variables, chaque volume est conçu, pour sa forme et son contenu, dans une étroite et originale collaboration entre l'éditeur, le photographe et les auteurs. Il constitue le plus souvent une première expérience éditoriale et nourrit le projet d'ouvrir des yeux, des portes, des mondes, des langages, à angle vif.
Une collection placée sous la direction d’Emmanuel d’Autreppe.

 

Retour