ÉDITIONS YELLOW NOW

ÉDITIONS YELLOW NOW
 

ÉVÉNEMENTS

RÉTROSPECTIVE GUY GILLES /// CINÉMATHÈQUE FRANÇAISE

SIGNATURE ET PROJECTION / RENCONTRES DU 29

DES BOUQUINS SOUS LE SAPIN

Consulter la liste complète

 

ENTRE JEUNES FILLES
9782873404147

Carole Bellaïche / Alain Bergala
ENTRE JEUNES FILLES


2017
96 pages
12 x 17 cm
14.00

On est en 1978. Carole Bellaïche a 14 ans. Elle est en seconde. Elle se lance avec ferveur dans le projet de photographier certaines filles de sa classe, un acte d’emprise sur celles qu’elle juge les plus belles. Elle les maquille, les dis- pose, les déguise, les met en scène dans l’espace hors du temps de la grande maison familiale. C’est un jeu étrange, à la fois léger et sérieux, mais elle n’a pas conscience de faire œuvre de photographe. Peu après cette expérience lycéenne, elle devient « pour de vrai » photographe – elle réalise des portraits d'acteurs et d'actrices pour leurs books. […]

[…] Elle abandonne ses premiers films dans un placard, comme une passade d’adolescence sans lien avec son nouveau métier.
Les pellicules dorment pendant quarante ans, et s’abîment. Un jour, elle y repense et les exhume. Le temps de latence est achevé : les images ressurgies du passé sont bien celles d’une jeune fille de 14 ans qui ne savait pas qu’elle était photographe. Elles sont devenues « autres » car elles ont été, pour la plupart, rongées, partiellement effacées, mais aussi ornées, redessinées, recréées par le travail chimique et inconscient du temps.
Elles sont devenues autres car Carole Bellaïche peut les voir désormais comme une expérience fondatrice pour son travail de grande photographe d’actrices.
Pour Alain Bergala, la rareté de ces images de jeunes filles tient à leur beauté propre, à leur tenue formelle impeccable, mais aussi au fait, unique, qu’elles ont été prises par une jeune fille de leur âge. La jeune fille a toujours été un motif de prédilection pour les peintres, les photographes, les cinéastes, mais ceux qui photographient les jeunes filles sont le plus souvent des hommes, plus avancés en âge, avec tout ce que cela entraîne de nostalgie ou de désir de leur part. Le trouble qui naît de certaines de ces photos est d’un autre ordre : c'est qu'elles ont été manigancées... entre jeunes filles.


Cet ouvrage s'inscrit dans la collection Les carnets, une collection – mise au point avec Bernard Plossu – qui se propose de revisiter les archives d’un photographe ou d’un collectionneur et d’en extraire des séries thématiques (des faits, des objets, des situations, des évocations...) ; dans chaque volume, un texte dialogue avec les images.


Carole Bellaïche. Née à Paris en 1964, elle découvre la photographie à l’âge de 13 ans.
1980. Première exposition au centre culturel d’Aubenas. /// 1989. Première exposition à Paris, galerie Agathe Gaillard : Les Stars dans les musées. /// 1992. Début de la collaboration avec les Cahiers du cinéma. /// 1994. Mois de la Photo : exposition Cahiers et Légendes du Cinéma. /// 1995. Exposition à la Chambre claire à Paris (commissaire Alain Bergala) : Des histoires de lumières. /// 1998. Mois de la photo : exposition à la Chambre claire : Les Amants. / Intègre l’agence de presse Sygma.Travaille dans la presse pour divers journaux et pour la publicité. /// 2001. Intègre l’agence de presse H & K. /// 2002. Mois de la photo : exposition aux Archives nationales regroupant des portraits féminins depuis 1977. /// 2007. Exposition personnelle au musée du Cinéma de Turin : Carole Bellaïche, photographe aux Cahiers du cinéma (140 portraits). /// 2013. Réalisation d’un court métrage avec Fanny Ardant, Tatiana mon amour. /// 2014. Exposition pour le Mois de le photo : La Collectionneuse, portraits de lieux intimes.


Alain Bergala.Critique de cinéma, essayiste et réalisateur français. Collaborateur des Cahiers du cinéma. Il a enseigné à l'Université Paris 3 et à la FEMIS. Il a publié : Roberto Rossellini. Le cinéma révélé ; Jean-Luc Godard par Jean-Luc Godard (dir.) ; L’Hypothèse cinéma. Petit traité de transmission du cinéma à l’école et ailleurs ; Godard au travail aux Cahiers du cinéma.Voyage en Italie de Roberto Rossellini ; Une encyclopédie du nu au cinéma (dir.) ; Monika d’Ingmar Bergman chez Yellow Now. Commissaire d’exposition: Correspondances: Kiarostami Erice (Centre Pompidou, 2007), Brune / Blonde et Pasolini Roma (Cinémathèque française, 2010 et 2013). 

 

 

Retour