ÉDITIONS YELLOW NOW

ÉDITIONS YELLOW NOW
 

ÉVÉNEMENTS

RÉTROSPECTIVE GUY GILLES /// CINÉMATHÈQUE FRANÇAISE

SIGNATURE ET PROJECTION / RENCONTRES DU 29

DES BOUQUINS SOUS LE SAPIN

Consulter la liste complète

 

ÉNIGNMES ET PORTRAITS DANS LA SIERRA MADRE
9782873404383

Ivan Alechine
ÉNIGNMES ET PORTRAITS DANS LA SIERRA MADRE
Préface de Perig Pitrou

2018
128 pages
12 x 17 cm
15.00

En 1995, une photographie prise en 1935 a surgi dans les mains de Juan Romero, le fils de Zenón : le général Lázaro Cárdenas, président de la république du Mexique de 1934 à 1940, entouré par Senobia Sánchez (alors gouverneur traditionnel de Tuxpan de Bolaños), Zenón Romero et Pascual Chino. était-ce une sorte d'attitude officielle émanant des fils des personnages historiques que je devais photographier qui m'a obligé à forcer le trait, mon trait, celui de " photographe ", le plus possible ?  […]

[…] Je le crois. A prendre jusqu'à 2015 ces photographies très posées, non volées, consenties, j'ai ressenti une sorte de dédoublement du plaisir, un plaisir inconnu, un extra plaisir qui s'ajoutait à celui d'informer.

Ivan Alechine est poète. Il a publié plusieurs livres aux éditions de La Différence, Fata Morgana et galerie Maeght, et, plus récemment, aux éditions Galilée : Oldies en 2012 et Trébuchet en 2015. Très tôt la photographie accompagne l'écriture comme carnet de notes (dans le quartier parisien de Belleville, puis en République démocratique du Congo, lors d'une mission d'ethnomusicologie en pays Mongo). La photographie s'affirme à partir des années 1990 en même temps qu'une conscience du drame écologique : quand il ne restera plus que des parkings, nous n'aurons plus qu'une poésie de parking. Un premier album photographique, Poca Luz, (Putain de lumière), est paru en 2010 aux éditions RM/Toluca.


Perig Pitrou est anthropologue. Après avoir été allocataire du Centre d'études mésoaméricaines et centraméricaines, membre de la Casa de Velázquez, puis chercheur au musée du quai Branly et à l'University College London, il est devenu chargé de recherche au CNRS, au sein du Laboratoire d'anthropologie sociale du Collège de France.
Depuis 2005, il mène une enquête ethnographique sur des pratiques traditionnelles des populations amérindiennes de l'État de Oaxaca au Mexique. Il a publié, sur ce travail, Le Chemin et le champ. Parcours rituel et sacrifice chez les Mixe de Oaxaca (Mexique), Société d'ethnologie, 2016.

Au sein de l'univers huichol, déjà saturé de présences, visibles et invisibles, humaines et non humaines, Alechine ajoute un niveau de complexité supplémentaire, en auscultant comment les produits de la modernité se distribuent. Ce n'est pas seulement la superposition d'objets appartenant à des strates spatio-temporelles distinctes : une machine à coudre sur une chaise en bois, un panneau de basket, une parabole, des fils électriques. C'est un alliage plus profond qui est réalisé, à mesure que les Huichols coulent leurs gestes et les mouvements de leurs corps dans des nouvelles formes de vie, adoptant progressivement de nouveaux systèmes de valeurs (esthétiques, marchandes, morales).

 

Retour