ÉDITIONS YELLOW NOW

ÉDITIONS YELLOW NOW
 

ÉVÉNEMENTS

Consulter la liste complète

 

JOHAN VAN DER KEUKEN
9782873404475

Antony Fiant, Gilles Mouëllic, Caroline Zéau (dir.)
JOHAN VAN DER KEUKEN
Documenter une présence au monde

2020
224 pages
16 x 23 cm
24.00

Johan van der Keuken (1938-2001) est l’auteur d’une œuvre considérable traversée par une grande diversité de pratiques et de formes : la photographie, le cinéma (une soixantaine de films), l’installation et l’écriture théorique s’y côtoient dans un mouvement de perpétuel questionnement des formes et des techniques. […] 

[…] Son parcours couvre près de cinquante années de cinéma, depuis l’émergence du cinéma direct jusqu’à l’avènement du numérique, et la diversité des propositions esthétiques qui s’y déploient font de lui un cinéaste inclassable, en perpétuelle lutte contre les grammaires et les conformismes.
Construits autour d’un dialogue permanent entre l’intime et le politique – « on regarde le monde de l’intérieur de soi » a-t-il écrit – les films de Johan van der Keuken interrogent la complexité des interdépendances qui animent la société moderne ; le regard qu’il porte sur les relations entre le Nord et le Sud, entre l’économie et l’environnement, entre le local et le global travaille avec une étonnante pertinence les problèmes qui agitent notre actualité.
Parmi les chercheurs en cinéma et cinéastes qui ont contribué à ce volume, certains ont été ses compagnons de route dans l’exercice d’une pensée du cinéma toujours en expansion et ouverte à l’échange, d’autres ont découvert plus tardivement l’importance de son œuvre et témoignent par leurs travaux de sa fertilité et de sa pérennité. Ces contributions au vaste champ d’investigation que cette œuvre nous tend explorent les nombreuses hybridations qui composent sa poétique – entre le cinéma et les arts, entre l’art et la technique, entre l’image et le texte, entre l’anthropologie et l’avant-garde – pour éclairer les tensions signifiantes qui sous-tendent sa puissance politique.


Sommaire

– Gilles Mouëllic. Introduction. Le réel, matière vivante.
– François Albera. Les aventures d’Aventures d’un regard.
– Pierre Eugène. Coups du cadre et balance des corps. L’éthique contrariée de Johan van der Keuken chez Serge Daney.
– Caroline Zéau. « Le cinéma que je fais n’est pas du cinéma direct… »
– Vincent Sorrel. Le bruit blanc de la caméra. Une réalité vibrante et colorée.
– Bertrand Bacqué. Le montage, du texte à l’image. Allers et retours.
– Alain Bergala. Le réel selon van der Keuken.
– Carine Bernasconi. Le colonialisme dans les films de van der Keuken. La place de l’individu dans les systèmes de domination
– Frédéric Sabouraud. Un cinéaste en tension.
– Benoît Turquety. Réel dehors / Réel dedans.
– Romain Lefebvre. Du monde extérieur au monde de l’image. Le journal filmé.
– Gilles Mouëllic. Penser van der Keuken avec Tim Ingold.
– Thierry Roche. Un ethnographe du monde sensible.
– Antony Fiant. L’artiste et le monde. Mise en place d’une poétique de la porosité.
– Thierry Nouel. Proposition pour un abécédaire Johan van der Keuken.
– Harry Bos. Postface. Un cinéaste-passeur entre la vie et la mort.
– Filmographie
– Bibliographie sélective


 

Retour