LE FILS de JEAN-PIERRE et LUC DARDENNE


Paul Vincent de Lestrade

LE FILS

de Jean-Pierre et Luc Dardenne


120 pages

12 x 17 cm

Couverture souple

Collection : Côté films

ISBN 9782873404741

12,50 €


Une question brûlante est au cœur du film des frères Dardenne, elle façonne son écriture et sa mise en scène. Une question qui se répète sans cesse jusqu’à l’épuisement – comme Olivier répète les gestes bien concrets de l’enseignant qu'il est. Véhiculée par l’entrelacs des images et des sons, elle pénètre peu à peu le spectateur pour bousculer son point de vue, le placer dans l’inconfort du doute, de l’obsession. « Que faire ? Accepter le garçon ou se venger de lui ? » Et derrière cette question une autre plus profonde : si la douleur de la perte légitime la vengeance, le corps, lui, est-il capable de l’accomplir?

Paul Vincent de Lestrade tente dans ce livre de faire émerger cette question et de montrer comment par les moyens qui lui sont propres le film y répond. Ce faisant, il esquisse les grandes lignes de l’éthique cinématographique et, à travers elle, de la conception de l’humain et du monde dont le film est porteur.


On trouvera, en fin de volume, un entretien avec Jean-Pierre Duret, ingénieur du son sur Le Fils comme sur la majorité des films des frères Dardenne. Avec franc-parler il revient sur la conception de la bande sonore du film et décrit un processus de travail dans lequel la « méthode » se réinvente sans cesse dans la collaboration et la confrontation au réel.


Après une licence en cinéma et audiovisuel à la Sorbonne, en parallèle de laquelle il travaille comme critique cinéma pour divers médias étudiants, Paul Vincent de Lestrade entre à l’INSAS où il obtient un master en réalisation. Ses travaux documentaires comme fictionnels forment une collection de portraits questionnant principalement le rapport des corps aux normes qu’on leur impose et notamment l’impératif de performance. « Le Fils » de Jean-Pierre et Luc Dardenne est son premier livre.


AU SOMMAIRE

Synopsis. / Fiche technique.

L’assiégé. /L’enceint. / Cri. / Ses mains. / La mauvaise place. / Fleur noire. / Impossible meurtre. /Le chasseur. / Plonger. / L’autre qui vient. / Croire au corps, croire à l’en-commun.

Arrêts sur images.

Annexe. 

Entretien avec Jean-Pierre Duret, ingénieur du son.

Filmographie.

Bibliographie.

Long Métrage / Côté films. 1988-2021. 

Liste des titres publiés.



UN PEU D'HISTOIRE

Marcos Uzal qui a animé la collection depuis ses débuts en 2005, a été appelé à d’autres fonctions : la rédaction en chef des Cahiers du cinéma. Patrick Leboutte – à l’origine de la collection Long Métrage (1988-1994) – en a repris la direction. Pour boucler la boucle, nous avons décidé de revenir au format oblong et à la structure de la maquette originelle.


Côté films, qui, en 2005, a pris la suite de la ­collection Long métrage (1988-1994), est une anthologie du cinéma centrée sur les œuvres – films classiques ou films « cultes », films-météores ou chefs-d’œuvre méconnus, vidéos ou films d’artistes, documentaires ou fictions – au rythme d’un titre par livraison. Comme à son origine, chaque volume comporte désormais un essai original, un cahier de photogrammes, des documents rares ou des compléments inédits conçus comme des rebonds éclairant d'un regard oblique l'œuvre étudiée. Côté films continue à poser ainsi, au fil des parutions, les jalons d’une histoire vivante du septième art considérée dans toute sa foisonnante diversité.


Déjà parus : 1. Alain Bergala / Monika de Ingmar Bergman – 2. Jean-Paul Fargier / The Reflecting Pool de Bill Viola – 3. Marcos Uzal / Vaudou de Jacques Tourneur – 4. Aurélien Py / Amsterdam Global Village de Johan van der Keuken – 5. Pierre Gabaston / Rio Bravo de Howard Hawks – ­­­

6. Hervé Aubron / Mulholland Drive de David Lynch – 7. Fabrice Revault / La Horde sauvage de Sam Peckinpah – 8. Erik Bullot / Sayat Nova de Serguei Paradjanov – 9. Jean Narboni / En présence d'un clown de Ingmar Bergman – 10. Prosper Hillairet / Cœur fidèle de Jean Epstein – 11. Rochelle Fack / Hitler, un film d'Allemagne de Hans-Jürgen Syberberg – 12. Gilbert Lascault / Les Vampires de Louis Feuillade – 13. Luc Moullet / Le Rebelle de King Vidor – 14. Jean-Christophe Ferrari / Le Miroir de Andreï Tarkovski – 15. Raymond Bellour / Les Hommes, le dimanche de Robert Siodmak et Edgar G. Ulmer – 16. Stéfani de Loppinot / La Région centrale de Michael Snow – 17. Bernard Benoliel / Opération Dragon de Robert Clouse – 18. Jean-Marie Samocki / Il était une fois en Amérique de Sergio Leone – 19. Pascale Risterucci / Les Yeux sans visage de Georges Franju – 20. Frédéric Sabouraud / L’Homme d’Aran de Robert Flaherty – 21. Mathias Lavin / Val Abraham de Manoel de Oliveira – ­22. Clélia Zernik / Les Sept Samouraïs d’Akira Kurosawa – 23. Raphaël Lefèvre / Une chambre en ville de Jacques Demy – 24. Patrice Rollet / Diaries, Notes and Sketches de Jonas Mekas – 25. Sylvie Pierre Ulmann / Frontière chinoise de John Ford – 26. Philippe Roger / Lumière d’été de Jean Grémillon – 27. Philippe Dubois / Le Portrait de Dorian Gray de Albert Lewin – ­28. Nicolas Droin / Paranoïd Park de Gus Van Sant – 29. Laurent de Sutter / Quand l’Inspecteur s’emmêle de Blake Edwards – 30. Judith Revault d’Allonnes / Holy Motors de Leos Carax – 31. Claudine Le Pallec Marand / Anatomie d’un rapport de Luc Moullet et Antonietta Pizzorno – 32. Hervé Gauville / Lancelot du Lac de Robert Bresson – 33. Gilles Mouëllic / Meurtre d’un bookmaker chinois de John Cassavetes. – 34. Caroline Zéau / Pour la suite du monde de Pierre Perrault et Michel Brault – 35. Bernard Benoliel / Taxi Driver de Martin Scorsese – 36. Fabienne Costa / Elle et Lui. 1939-1957 de Leo McCarey – 37. Gaël Lépingle / Agent X27 de Josef von Sternberg – 38. Jacques Kermabon / Madame de… de Max Ophuls. – 39. Pierre Gabaston / Sierra de Teruel d’André Malraux. – 40. Jean-Christophe Ferrari / Journal intime de Valerio Zurlini. – 41. Corinne Maury / Jeanne Dielman de Chantal Akerman.