L’ATTRAIT DE L’OMBRE


Dominique Païni L’ATTRAIT DE L’OMBRE Brakhage, Dreyer, Godard, Lang, Tourneur… 2008 64 pages 12 x 17 cm 8.00


L’ombre chez Karl Grune, Stanley Brakhage, Arthur Robison, Jacques Becker, Karl Th. Dreyer, George Stevens, Friedrich Wilhelm Murnau, Orson Welles, Fritz Lang, Howard Hawks, Jean Renoir, Jacques Tourneur, Jean-Luc Godard… […]


[…] Ce texte n’est autre chose qu’une programmation de films par l’écriture, programmation autorisée par un motif plus plastique que dramaturgique, plus visuel que romanesque. Il s’agit d’un déclencheur d’action, d’une ponctuation ou d’un accent entre les images, d’une teinte de l’action : l’ombre.

Dominique Païni a été programmateur du Studio 43, distributeur puis producteur de films (Straub et Huillet, Juliet Berto, Philippe Garrel). Il fut successivement directeur des productions audiovisuelles et cinématographiques du Musée du Louvre, directeur de la Cinémathèque française (2000-2005), directeur du développement culturel du Centre national d'art et de culture Georges-Pompidou où il a été commissaire de plusieurs grandes expositions comme Hitchcock et l’art, Jean Cocteau sur le fil du siècle ou Jean-Luc Godard. Il fut, enfin, directeur de la Fondation Maeght. Dominique Païni écrit beaucoup dans diverses revues, dont Art Press, en s'interrogeant sur la modernité cinématographique. Il a dirigé pour les Éditions Yellow Now, en 1990, avec Patrick Leboutte et Guy Jungblut, Une encyclopédie des cinémas de Belgique.

Sommaire

Des textes fondateurs : Histoire naturelle / Pline l’Ancien – La République / Platon – Ombre / Edgar Allan Poe – Peter Schlemihl / Adalbert von Chamisso – L’Ombre / Hans Christian Andersen) L’attrait de l’ombre : Die Strasse / La Rue / Karl Grune, 1923 – Anticipation of the Night / Stanley Brakhage, 1958 Les ombres en spectacle : Schatten. Eine nächtliche Halluzination / Le Montreur d’ombres, une hallucination nocturne /Arthur Robison, 1923 Les ombres du désir : Falbalas / Jacques Becker, 1945 Poussière d’ombre : Vampyr / Carl Th. Dreyer, 1932 À la recherche de l’ombre perdue : Swing Time / Sur les ailes de la danse / George Stevens, 1936 La domination de l’ombre : Tartüff / Tartuffe / Friedrich Wilhelm Murnau, 1926 – Citizen Kane / Orson Welles, 1941 Les crimes de l’ombre : M / M le Maudit / Fritz Lang, 1931 – Scarface / Howard Hawks, 1932 Les doubles de l’ombre : La Bête humaine / Jean Renoir, 1938 – Cat People / La Féline / Jacques Tourneur, 1942 L’ombre de soi : JLG/JLG. Autoportrait de décembre / Jean-Luc Godard, 1994 Notes

Côté cinéma / Motifs

Une série dirigée par Dominique Païni Une nouvelle collection de cinéma, dont la modeste ambition est de s'attacher à constituer une iconologie, un inventaire des éléments matériels qui, alors même qu'ils semblent n'être que banal contexte, environnement ordinaire, voire contraintes météorologiques inévitables, font pourtant sens au cinéma. Ainsi la poussière, la neige, les vagues, les nuages, la lumière, l'herbe, le vent…, autant de matières, de motifs que le cinéma enregistre et qui colorent, dramatisent, rendent lyriques ou dynamisent les récits.