LE NOUVEAU CINÉMA ISRAÉLIEN


Ariel Schweitzer LE NOUVEAU CINÉMA ISRAÉLIEN Préface de Ari Folman 2013 176 pages 12 x 17 cm 15.00


Depuis une dizaine d'années, le cinéma israélien s’est imposé sur le devant de la scène internationale. De jeunes cinéastes, issus d’une vingtaine d’écoles de cinéma de part et d’autre du pays, réalisent des films frais, souvent novateurs sur le plan stylistique, n’hésitant pas à s’attaquer à des thèmes politiques jusqu’alors considérés comme tabous. Ils offrent un véritable miroir critique de la société israélienne qui va au-delà des clichés fréquemment associés à cette région et remplissent ainsi un contrat à la fois esthétique et citoyen. […]



[…] Cet ouvrage propose d'une part une analyse des aspects économiques, thématiques et esthétiques du cinéma israélien contemporain, et d'autre part une série d’entretiens avec les personnalités les plus marquantes de cette cinématographie : Keren Yedaya, Eran Kolirin, Ronit Elkabetz, Dover Kosashvili, David Volach, Raphaël Nadjari, Meni Yaesh,Yaron Shani, Ari Folman, Samuel Maoz et Nadav Lapid.

Au sommaire : Préface / Une génération : de la télévision au cinéma par Ari Folman /// Première partie / Thèmes et perspectives /// Une révolution institutionnelle /// La femme est l’avenir de l’homme ? /// Le refoulé homosexuel /// Périphérie et multiculturalisme /// Le retour de la religion /// Guerre et posttraumatisme /// La contestation sociale /// Avi Mograbi et le « documenteur » /// Seconde partie / Entretiens /// Keren Yedaya / Mon trésor /// Eran Kolirin / La Visite de la fanfare /// Ronit Elkabetz / La Visite de la fanfare /// Dover Kosashvili / Infiltration /// David Volach / My Father, My Lord /// Raphaël Nadjari / Avanim /// Meni Yaesh / Les Voisins de Dieu /// Ari Folman / Valse avec Bachir /// Yaron Shani / Ajami /// Samuel Maoz / Lebanon /// Nadav Lapid / Le Policier /// Repères bibliographiques /// Table des illustrations

Historien de cinéma, critique et enseignant (Paris VIII, Université de Tel-Aviv), Ariel Schweitzer est l’auteur du Cinéma israélien de la modernité (Paris, 1997 / Tel-Aviv, 2003) et le coordinateur de Il cinema israeliano contemporaneo (Venezia, Marsilio Editori, 2009). Critique aux Cahiers du cinéma, il est également le traducteur en hébreu de Notes sur le cinématographe de Robert Bresson et le commissaire de rétrospectives consacrées entre autres à Bresson, Jean-Luc Godard, Amos Gitai, David Perlov, Uri Zohar, la Nouvelle vague israélienne (la Nouvelle Sensibilité), l’Affaire Dreyfus à l’écran, les épopées historiques du cinéma israélien.