LENNEP. UN ARTISTE EN NOIR (ET BLANC)


Jacques Lennep LENNEP Un artiste en noir (et blanc)

2015 168 pages 22 x 23 cm 25.00


Jacques Lennep, artiste pluridisciplinaire, se révèle dès le début des ­années 70, s'impliquant dans les recherches d'avant-garde. Par la suite, il ne cessera de pratiquer la plupart des techniques qui se sont imposées dans cette époque décisive, sans pour ­autant abandonner la ­peinture. […]


[…] Ses travaux ont été amplement étudiés, et montrés par ­d'importants curateurs, Arturo Schwarz, Harald Szeemann, Wolgang ­Becker, Flor Bex ou ­Domi­nique Païni. Pierre Restany introduira par ailleurs deux expositions, n'hésitant pas à rapprocher Lennep de ­Broodthaers.

Un artiste en noir (et blanc) met en évidence deux thèmes complémentaires qui ont toujours inspiré l'artiste : le noir et l'histoire. Il s'ouvre sur ses œuvres récentes, les ­Grisailles, qui l'ont incité à passer l'ensemble des pages au noir – une coïncidence en ces temps de crise ! Ces pages abordent les aspects esthétiques, historiques et symboliques de cette non-couleur éminemment conceptuelle. Le noir s'impose comme lieu du récit, où se racontent des histoires. C'est sur ce tableau noir que se créent, souvent avec humour, les rapports chers à Magritte entre mots et images, donnant sa toute-puissance au principe d'« ouverture » défini par Eco. Lennep étant par ailleurs un spécialiste reconnu de l'art alchimique, on pourra en outre qualifier ce dernier livre de la série que lui consacrent Yellow Now et 100 Titres de véritable « œuvre au noir ».

Jacques Lennep est né à Uccle (Bruxelles) en 1941. Chef de Département (honoraire) aux Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique, à Bruxelles, il a mené de front son aventure d’artiste plasticien et sa carrière d’historien de l’art. Internationalement connu pour ses ouvrages sur l’art alchimique, on lui doit aussi des publications dans d’autres domaines comme l’art incohérent (zwans) ou le surréalisme. Il a réalisé des performances, installations, livres d’artiste, œuvres diverses d’avant-garde, présentés dans les grandes institutions ou manifestations artistiques internationales : Musée national d’art moderne (1975), Grand Palais (1985), Hôtel de Ville de Paris (1987) et Musée d’art moderne de la Ville de Paris (1974 et 1979), Biennale de Venise (1980 et 1986 invité par Arturo Schwarz), Milan, Cologne, Londres, Chicago, Barcelone, Buenos-Aires…


Jacques Lennep a publié : Aux éditions Yellow Now : Alfred Laoureux collectionneur, 1978 – Tania, modèle pour photos de charme, 1979 – Yves Somville dans le rôle de Jésus-Christ, 1980 – Le jardin, lectures et relations (dir.), 1977 – Relation et relation (dir.), 1981 /// Aux éditions la Part de l’œil : Alchimie du sens, 1999 /// Aux éditions Tandem : Conversation avec Pierre Yves Desaive, 2004 /// Aux éditions de l’Heure : Devoirs quotidiens. Statistiques provisoires des thèmes et obsessions, 2000 – L’Art du bander. Dialectique de la musculation, 2001 – L’esthétique du derrière, 2000 – Le Livre de chevet (délire savant sur l’art de perdre la tête), 2001 /// Aux éditions 100 Titres : Le Saucisson dans l’histoire de la peinture en quatorze tranches, 2011

On consultera, avec bonheur, son site : http://www.lennep.be