ARTAVAZD PÉLÉCHIAN


Claire Déniel et Marguerite Vappereau (dir.) ARTAVAZD PÉLÉCHIAN Une symphonie du monde

2016 176 pages

Couverture Integra

Collection : Côté cinéma 24 x 17 cm

ISBN 9782873403881 25.00


« Je suis persuadé que le cinéma peut véhiculer certaines choses qu’aucune langue au monde ne peut traduire. » Artavazd Péléchian énonce en quelques mots un acte de foi dans les puissances poétiques propres au cinéma. Le cinéma invente une forme ineffable, faite de sons et d’images, que le langage ne peut épuiser. En quelques films incontournables – Au début (1967), Nous (1969), Les Habitants (1970), Les Saisons (1975-1977), Notre siècle (1982), Fin (1992), Vie (1993) – et un livre théorique (Moe Kino / Mon cinéma) il invente un cinéma de pure émotion, entre poésie et musique, qui participe à renouveler la théorie classique du montage héritée des grands maîtres soviétiques, Eisenstein et Vertov. Dans un montage serré, ses films construisent des unités dynamiques et mouvantes pour un cinéma pleinement sonore.

Enfant de l’Union soviétique, ce maître du cinéma arménien écrit une ode héroïque et lyrique aux peuples en marche, aux travaux immémoriaux des hommes, à la conquête du ciel et de l’espace. Critiques et cinéastes sont réunis dans cet ouvrage pour questionner l’œuvre de cet inventeur de cinéma qui raconte l’histoire du siècle, entre élans, espoirs et inquiétudes. Comment le cinéma de Péléchian entre-t-il en dialogue avec notre temps ?

Au sommaire

Introduction. Marguerite Vappereau.

Préambule. Serge Avédikian. Lettre à Artavazd Péléchian.

Découvrir Péléchian. 

Serge Daney. À la recherche d’Arthur Péléchian

Marc Nichanian. L’éboulis et le soleil

Dominique Païni. Arthur Péléchian, cinéaste d’icônes

Jean-Michel Frodon. Un langage d’avant Babel. Cinéma conversation entre Artavazd Péléchian et Jean-Luc Godard

Jean-Michel Frodon. L’invention de Péléchian.

Images et corps

Jacques Kermabon. Emporté par la foule

Jean Breschand. La vallée perdue

Claire Déniel. Ombres solaires, jeu de noirs et de blancs.

Esthétique du montage. 

François Niney. Le temps retourné

Philippe Roger. Un lien musical organique

Vincent Deville. Animal Locomotion. Les Habitants.

Temps et histoire.

Frédéric Sabouraud. La machine à retourner le temps

Marguerite Vappereau. Du mot à l’image et de l’image au mot.

Péléchian film par film.

Dario Marchiori. Naissance d’un regard. La Patrouille de la montagne et La Terre des hommes

Claire Déniel. Images en fuite. Au début

Myriam Semerjian. Nous, un ciné-poème universel

Martin Goutte. Mélange des genres et guerre des espèces. Les Habitants

Fabrice Revault. Un chef-d’œuvre épique et lyrique. Les Saisons

Axel Roche-Dioré. Retrouver Notre siècle

Marguerite Vappereau. Un cinéma écrit, Homo Sapiens et autres scénarios

Prosper Hillairet. Lumière de Fin

Marie Martin. Transfigurations. Vie.

Entretien avec Artavazd Péléchian. Retranscription des « Mardis de la Femis ».