VAMPYR (Carl Th. Dreyer)


Jacques Aumont VAMPYR de CARL TH. DREYER

1993 160 pages 12 x 17 cm 5.50


Un des films-clés de l’histoire du cinéma passé au crible d’une enquête esthétique, historique et critique menée de façon quasi policière, d’une étonnante érudition. […]



[…] Osant tout reprendre à zéro d’un savoir que l’on pensait acquis, l’ouvrage reconsidère les légendes d’un Dreyer religieux, voire mystique, et d’un film méditatif aux limites de la métaphysique. Il restitue au contraire Vampyr à son ironie première, celle d’une œuvre d’amateur, labyrinthique et secrète, fable élégante et féroce sur les horreurs de la société patriarcale.