JOUONS AVEC LES VIDÉOS MORTES... (Jacques Lizène)


Kaloust Andalian, Jean-Michel Botquin, Guy Scarpetta JOUONS AVEC LES VIDÉOS MORTES … de Jacques Lizène 2009 112 pages 17 x 12 cm

978-2-87340-253-2 12.50


Publié avec L'ÉCLAT et L'Usine à Stars

Les nulles, lamentables mais fort nombreuses vidéos de Jacques Lizène, Petit Maître liégeois de la seconde moitié du XXe siècle, Artiste de la médiocrité et de l’Art sans talent, ne constituent pas un registre autonome et ne sont pas séparables des autres aspects de son œuvre. […]


Documentaire, autohistorique, fictionnel, performatif, en chutes, en rushes, en remake, le bout-à-bout de ces films est à l’image même de l’œuvre tout entière, une continuelle perturbation entre l’art et la vie, ou plutôt entre Art sans talent et Non-procréation. Au fil de ses gesticulations pour entrer et sortir du cadre de l’image, Lizène, depuis 1971, date de ses premiers projets vidéo et premières collaborations avec Yellow, est prolifique. Cela valait bien une sorte de Tome III bis de l’œuvre lizénienne. Nous invitons le lecteur à le parcourir en un long travelling avant, de l’analyse cinématographique que risque, non sans audace, Kaloust Andalian à l’évocation de l’énergumène que signe Guy Scarpetta ou de prendre ce livre à rebours en commençant par la nouvelle et courageuse tentative de dresser un inventaire de ce continuel recyclage de séquences et bandes sonores qu’a entrepris Jean-Michel Botquin. Jacques Lizène en dira (peut-être) d’une voix nasillarde : Hop, encore un livre de fait.