INDIAN'S SONG


978-2-87340-267-9

Gilles Laprévotte / Thierry Roche INDIAN'S SONG Des Indiens d'Hollywood au cinéma des Indiens 2010 208 pages 12 x 17 cm 15.00


Si, de nos souvenirs cinéphiliques, ne devaient subsister que quelques images, nul doute qu'émergerait celle d'une horde d'Indiens hurlants et menaçants. Le western appartient à notre imaginaire et l'Indien en est l'une des figures les plus fantasmatiques, aussi visible sur l'écran qu'invisible dans la réalité américaine. Du barbare au bon sauvage, de la victime au rebelle, l'industrie cinématographique a ainsi créé une tribu qui n'a jamais existé : les Indiens d'Hollywood. […]



[…] Cet ouvrage se propose de parcourir l'histoire de ce stéréotype et de faire découvrir le cinéma des Amérindiens eux-mêmes, né au début des années 60, quasi invisible aux états-Unis, découvert en Europe au Festival international du film d'Amiens en 1987. Contemporaine des revendications identitaires des nations indiennes, cette cinématographie est le fruit d'une volonté de lutter contre l'imagerie, l'oubli, le racisme ; cinématographie jeune, fragile et marginale, on en analyse ici les œuvres les plus représentatives. Publié avec le Festival international du film d'Amiens.

Gilles Laprévotte est programmateur cinéma à la Maison de la Culture d'Amiens et membre du Festival international du film d'Amiens. Il a participé à divers ouvrages sur le cinéma des Indiens, le cinéma américain face au maccarthysme, Léo McCarey, Delmer Daves, Jack Arnold, Edgar G. Ulmer et Monte Hellman. Il est l’auteur de : Mike Leigh (Festival d’Amiens / Trois Cailloux, 1993) et De Nouvelles Vagues (Trois Cailloux, 2007).


Anthropologue, Thierry Roche centre ses recherches sur l’utilisation du cinéma en anthropologie, notamment sur la place du paysage dans les films anthropologiques, la mise en scène du réel, l’anthropologie et l’esthétique, la relation documentaire / fiction. Il est maître de conférence à l’université Picardie Jules Verne et membre de l’équipe Habiter-PIPS. Il a publié en 2010, chez Yellow Now, Blow up, un regard anthropologique.