top of page

MODESTE PROPOSITION POUR UN PRÉCIS DE FLATULENCE






Olivier Smolders

MODESTE PROPOSITION POUR UN PRÉCIS DE FLATULENCE

Cabinet de curiosités à l’usage des poètes et autres impétrants


Illustrations de Quentin Smolders

80 pages – 17 x 12 cm

Ill. n & b – Couverture souple à rabats

Collection : À côté

ISBN 9782873404987

12,00 €


Rêvassant après avoir revu récemment La Soupe aux choux*, l’auteur s’est surpris à inventorier quelques pets nouveaux, en vue d’une étude plus large qu’un lecteur un peu délicat entreprendra sans doute sans désemparer, en ces temps de bouleversements climatiques.

L’enjeu de cette entreprise dépasse de loin l’ambition d’établir une nouvelle rhétorique du langage pétomane, programme pourtant déjà nécessaire en soi et fort ambitieux. En réalité, il ne s’agit de rien moins que de redéfinir notre rapport au monde sous le prisme de notre fascination pour la fange, étant ­entendu qu’elle côtoie souvent avec insolence le sublime. Armé d’une acuité qui défrise, ­Olivier Smolders inventorie toutes les nuances des pets contemporains, n’épargnant ni les dogmes établis, ni les révolutionnaires de ­service. On ne s’étonnera donc pas si un grand bol d’air frais souffle dans ses pages.


*Pour les besoins de la cause. Voir : O. Smolders, « Le mauvais objet » in Thibaut Bruttin, La Soupe aux choux de Jean Girault, Yellow Now, 2023.


Aspirant anachorète, fildefériste, pêcheur à la mouche et membre honoraire de l’internationale zutiste, Olivier Smolders a publié de la main droite des essais sur la littéra­ture et le cinéma* tandis que sa main gauche réalisait des films** étrangement primés dans de nombreux festivals internationaux.


*Éloge de la pornographie, où l'on comprend enfin pourquoi la pornographie est un genre charmant, sympathique, parfaitement délicieux, 1993, « De parti pris », Yellow Now /// Paul Nougé. À l'école de la ruse, 1995, « Archives du Futur », Labor /// Eraserhead. Un film de David Lynch, 1998, Yellow Now /// Expérience de la bêtise, où l'on apprend à aimer les vessies autant que les lanternes, 2001, « À côté », Yellow Now /// De l'autre côté du tiroir. Catalogue déraisonné pour une exposition, 2010, Le Scarabée/Le Vecteur/Yellow Now, 2010 /// Nosferatu contre Dracula, 2019, « La fabrique des héros », Les Impressions nouvelles.


**Neuvaine, 1984, film pour amuser les chaises /// L'Art d'aimer, 1985, film dramatique en couleurs /// Adoration, 1987, film anonyme /// Point de fuite, 1987, film pédagogique, d'après une nouvelle de Marcel Mariën /// Seuls, 1989, co-réal. Th. Knauff, portraits d'enfants en institution psychiatrique /// La Philosophie dans le boudoir + Ravissement, 1991 /// Pensées et visions d'une tête coupée, 1991, film pour Antoine Wiertz /// L'Amateur, 1997, film en forme de poire /// Mort à Vignole, 1998, film solitaire /// Nuit noire, 2005, long métrage de fiction /// Voyage autour de ma chambre, 2008, film immobile /// Petite Anatomie de l'image, 2009, film à l'eau de rose /// La Part de l'ombre, 2013, film en voie de disparition, 28' /// La Légende dorée, 2014, film sphérique /// L'Accord du pluriel, 2017, documentaire /// Axolotl, 2018, film chimérique /// Masques, 2022, film catastrophe.


Peintre, graveur et sculpteur, Quentin Smolders pratique l’idiorythmie avec un ­sérieux de bout de ficelle. Telle une arachnide crépusculaire, il tisse ses œuvres d’une passion pour l’histoire naturelle, les cabinets de curiosités et les formes archétypales. Entre deux toiles, il croque volontiers le monde dans les marges des livres.









コメント


bottom of page