top of page

PARIS SIXTIES


Bernard Plossu / Olivier Renault

PARIS SIXTIES



96 pages / Format 12 x 17 cm

Illustr. coul. – Couv. souple à rabats

Collection : Côté photo

ISBN 9782873404994

2023

15,00 €


Les sixties… un air de liberté flotte, l’émancipation devient un sujet central, les guerres coloniales françaises s’achèvent enfin, les hippies clament la paix sur terre. Les fleurs deviennent un motif de puissance, inondant de couleur les robes, les chemises et les jupes qui raccourcissent. […] On découvre le blues, le folk et le rock : on chante, danse et bouge autrement. La Nouvelle Vague déferle avec force, changeant le regard sur le cinéma et la vie. Bernard Plossu, jeune photographe qui se rêve aussi cinéaste, arpente la capitale, projetant sans doute de la mettre en scène comme savent si bien le faire Godard ou Truffaut. Entre 1961 et 1968, il filme Paris en 8 mm, sous tous les angles, dans divers quartiers, captant l’ancien comme le nouveau – et même ce qui est en cours de construction ! De ces films ont été tirés des photogrammes ; arrêts sur image comme autant d’instantanés parvenant jusqu’à nous avec leurs ailes de papillon pour nous souffler doucement au visage ce que fut l’air de ce temps…

Olivier Renault



Bernard Plossu est né en 1945 au Vietnam. Il commence à photographier à l’âge de 13 ans au Sahara. À 20 ans, il est au Mexique ; il ne cessera dès lors de voyager et d’enrichir une œuvre photographique célébrée en 1988 par une exposition au Centre Pompidou et le Grand Prix national de photographie, et en 2007 par une rétrospective au musée d'Art moderne de Strasbourg.

Aux éditions Yellow Now, il a publié : Train de Lumière (2000) ; So Long (2007) ; La frontera (2007) ; Plossu Cinéma (2010) ; … Des millions d’années… La réserve géologique de Haute-Provence (2010) ; L’Inverse est exactement vrai. à Digne (avec Nathalie Quintane, 2010) ; Le Pays des petites routes. En Ardèche (2011) ; The Raw Edge. Vière et les Moyennes Montagnes (avec Richard Nonas, 2012) ; 8 / Super 8 (2012), La Rencontre (2020), La Belgique, l’air de rien (2021) ainsi que, dans la collection « Les carnets » : Les Mots de l'image ; 2 CV. Un air de liberté ; Periferia. Échos du néo-réalisme ; Revoir ­Magritte ; À boire et à manger ; Lire/écrire.


Olivier Renault est né au Mans en 1964. Il grandit au Canada et revient à Paris en 1989 pour poursuivre des études de Lettres. Ce faisant, il travaille en librairie et finit par racheter son lieu de travail pour créer La Petite Lumière dans le 14e arrondissement de Paris où il vit. Entretemps, il a fondé une revue, Le Trait (1998-2007) et participé à plusieurs autres, dont Art Press. S’intéressant à l’histoire culturelle de son quartier, il a écrit Montparnasse, les lieux de légende (2013), Montparnasse. Entre bohème et années folles (2018) et pousse jusqu’à la Butte pour Montmartre, les lieux de légende (2015), tous trois parus chez Parigramme. Parallèlement à ces livres, il écrit Rouge Soutine (2012) et Bonnard, jardins secrets (2015), à la « Petite Vermillon » de la Table Ronde, ou encore Le Paris de Cendrars (2017, Alexandrines) et établit l’édition des lettres de Modigliani, Ton devoir réel est de sauver ton rêve (2020, Mille et Une Nuits). Passionné de jazz et de blues, il écrit une biographie de John Lee Hooker. Boogie-woogie anyhow (2021, Le mot et le reste) et en prépare une sur Son House.








Comentarios


bottom of page